Nouveaux articles

Une jeunesse honorable

 Une jeunesse honorable !

Je dois vous raconter une soirée à laquelle j’ai eu le plaisir d’être invitée,  je voudrais vous faire partager l’enchantement que j’en garde dans mon cœur.

Il y avait bal à l’Opéra Garnier. Chaque année l’Ecole polytechnique reçoit ses élèves, les anciens et les nouveaux. Magique. Merveilleux. Un autre monde.

Evidemment la majesté du lieu dont la construction a débuté en 1861 n’est plus à prouver. Oui, la musique de Rossini dans une « Une Italienne à Alger » est envoutante, la mise en scène magistrale, les acteurs flamboyants, les décors grandioses. En plus, le buffet à l’entracte était raffiné  et le dîner délicieux.

Mais le miracle est dans l’émotion. Elle vous envahit dès le moment où l’on monte les marches du large escalier sous la haie d’honneur formée par les jeunes Polytechniciens, filles et garçons sanglés dans le « Grand Uniforme », les épées tendues en voute au-dessus des têtes des arrivants, le buste droit, la tête haute sous le bicorne de rigueur. Il faut beaucoup travailler et consentir à de grands sacrifices pour réussir la prestigieuse Ecole. Ils ont gagné, ils sont issus de toute catégorie sociale, ils ont vingt ans, ils n’ont pas les cheveux en crête, ni de piercings, les demoiselles qui les accompagnent sont ravissantes dans leurs robes longues, elles parlent poliment et n’agressent personne.

Le regard pur, ces jeunes sont porteurs d’espoir, ainsi prêts à conquérir le monde, le regard fixé sur l’avenir. Une jeunesse dont la presse ne parle pas, une jeunesse qui n’a pas honte de ses valeurs, respectueuse du travail et du courage. Rendons-lui hommage, elle fait honneur à la France. On peut en être fier.

ANM

 

Amende honorable

hollande-le-vrai 

« Tel qu’il est il me plaît, il me fait de l’effet… »

Dans la vie, il faut savoir reconnaître ses erreurs, je me suis trompée 
dans mes pronostics concernant les histoires de cœur de Monsieur Hollande. Il n’y eut ni complot, ni savante manipulation pour détourner l’opinion publique des problèmes économiques dans lesquels est plongée la France. Aucun rapport ! 
Juste un épiphénomène sans aucune importance, deux semaines plus tard, 
c’est oublié. – Il a pris, il a jeté – Le produit est périmé, c’est comme dans les supermarchés.
Souvenons-nous du scandale qu’avait soulevé la découverte du deuxième ménage 
de Mitterrand, il faut dire que, lui, était passé par les liens sacrés, et Danièle une authentique Première Dame à l’Elysée, tandis que son successeur, s’est soigneusement gardé de légitimer sa liaison fatale, le mariage pour tous, mais pas pour lui ! Il a eu raison, la bague au doigt de la sémillante Valérie l’aurait compromis davantage que son baiser sur la bouche. Avec un livret de famille, le système – on prend, on jette – est moins efficace.
Je n’ai pas d’affinité particulière pour cette dame, elle a essayé de se placer, elle a raté son coup, peut-être se rattrapera-t-elle avec la charité, c’est un truc qui marche ces temps-ci.
Bonne continuation. 
Le problème c’est Monsieur Hollande. Un Chef d’Etat ne peut se comporter comme un galopin un peu voyou. D’accord tout homme important se doit d’avoir une maîtresse,
c’est un « must » ! Le pouvoir est un aphrodisiaque, les jeunes femmes infiniment consentantes, n’empêche : Un peu de tenue, une touche d’élégance, aurait été préférable !
Il en va du devoir du Président de la République de se comporter correctement, serait-ce pour donner le bon exemple au point de vue national et ne pas faire rire le monde
entier de l’allure du séducteur Français. 

AMM

Normal ou révoltant ?

A la suite de la lecture d’un texte écrit par Maïté Debeuret, intitulé :
Seulement 9 femmes sur 72 hommes parmi les personnalités les plus puissantes
du monde

Normal ou révoltant ?

Je vous l’accorde, c’est peu. Qui doit-on incriminer ? La société ou la nature ?
D’abord : le temps. François Mitterrand le disait : « Laissons le temps au temps ».
Les femmes en ont-elles eu assez pour marquer leur territoire ?
Ensuite, ont-elles toutes la volonté de réussir comme un homme plutôt
que de construire et maintenir leur foyer ?
Le « Deuxième Sexe » de Simone de Beauvoir essai existentialiste et féministe paru
en 1949, rencontra un énorme succès, sans modifier d’emblée les comportements.
Les femmes n’ont pas eu le temps de comprendre, d’être d’accord et de changer
de mentalité.
Il fallut attendre Le Mouvement de Libération des Femmes, à la fin des années 60
pour que les femmes commencent à penser carrière comme les hommes.
Encore faut-il qu’elles décident de travailler autant qu’eux pour devenir des dirigeantes à part entière, déplacements, horaires incontrôlables, programmes insensés,
des exigences difficiles à concilier avec grossesses, naissances et élevage des petits.
L’ambition démesurée est incompatible avec maternité. A chacune son choix, la femme a le privilège de donner la vie, un énorme cadeau de la nature que l’homme n’a pas.
Rien n’est plus merveilleux. Il faut bien laisser une petite compensation aux mâles,
si la réussite professionnelle en est une, tant mieux pour eux.
Evidemment la femme et l’homme sont égaux, autant de courageux que de paresseux, autant d’imbéciles que de génies, et même problèmes de santé dans chaque camp.
Leur seule différence est dans leur morphologie : la faute au créateur !
Il est vrai que pour atteindre les sommets de la gloire, mieux vaut renoncer à la famille nombreuse. Alors, les chiffres annoncés au début de ce texte seraient vite obsolètes.
Pour ma part, on peut le dire, je n’ai pas fait carrière, mais c’était gai et drôle
à la maison, j’en ai fait réciter des leçons, des chapitres entiers ! J’en ai fait
des trajets. Comme on a bien ri ! Comme on s’est aimé. En effet, je ne suis pas Margaret Thatcher. Dieu sait comme je l’admire.
AM

 

________________________________________________________________  

               Mon nouveau livre « Reste avec moi » est  disponible ici

29 commentaires Ajouter un commentaire

  1. C’est vrai que nous vivons une époque curieuse où les voleurs ( de photo ) sont à ce point impunis qu’ils n’ont plus conscience de leurs larcins……
    C’est encore plus curieux lorsqu’il s’agit d’auteurs qui n’apprécieraient pas (a juste titre ) qu’on leur vole leur texte !

    1. C’est à l’école que l’on apprend à ne pas être voleur. Et comme on n’enseigne pas aux enfants à ne pas voler, il est normal qu’ils s’en donnent à coeur joie. Très amicalement, Anamaria

  2. Correspondance absolument charmante,pleine d’observation et de sincérité

    1. Merci de votre infinie bienveillance. Avec toute mon amitié, AMM

  3. Esther dit :

    Quel grand plaisir de te lire ma très chère Anne-Marie !!!!
    A très très vite j’espère….
    Lots of love
    Esther

    1. Merci de ta fidélité ma chère Esther. Oui moi aussi cela me ferai très plaisir de te revoir. Je t’embrasse, Anamaria

  4. Stolz dit :

    Chère Anne Marie,
    Quel plaisir de te retrouver.’.et qu’elle envie tu me donnes de pouvoir faire d’aussi jolies fêtes avec une aussi belle jeunesse.
    Et surtout… Le plaisir de te lire. Une belle et joyeuse écriture.
    Je t embrasse
    Claudie Stolz

    1. Comme tu es gentille ma chère Claudie, tous tes compliments me touchent infiniment. Cela me ferai très plaisir de te revoir, fais moi savoir quels sont tes disponibilités. Je t’embrasse fort, Anamaria

  5. Maud tabachnik dit :

    Bonjour la mystérieuse, je te retrouve avec plaisir sauf quand je chope que tu te demandes si les femmes ont été marginalisées pour ne pas dire plus, pour fait de nature ou parce qu’elle préférait jouer avec leur enfants. j’espère qu’un jour ton esprit s’éveillera à la réalité et que tu abandonneras ce raisonnement même pas digne d’un gommeux bourgeois du XIX è siècle et surtout indigne de ton intelligence. Tu vis à Bruxelles de nouveau, j’habite à Cannes, ça ne nous empêchera pas de nous rencontrer et de célébrer Israël que nous aimons autant l’une que l’autre, au moins ça de commun. Je t’embrasse très fort. Maud

    1. Ma Maud Chérie,
      Heureusement que nous avons l’amour d’Israël en commun car vraiment j’adore les hommes !
      Je les trouve rebondissants, rigolos, et sympathiques. Tu me manques beaucoup.
      Ne nous oublions pas même si nous ne sommes pas d’accord !
      Je t’embrasse fort, fort.

  6. Cecilia Silberman dit :

    Bonjour Anne Marie
    Je suis tres contente de ton retour a Bruxelles. Fais moi signe des que tu es installee on a beaucoup de choses a faire ensemble. Je t’embrasse.
    Cecilia Silberman

    1. Chère Cécilia,
      Comme tu es mignonne. Je serai en Belgique au mois d’avril. Je t’appelle dès mon retour.
      Je t’embrasse fort.
      Anne-Marie

  7. Christian du Café du Commerce dit :

    Bonjour Anne Marie,

    Merci du lien pour découvrir votre blog.
    Quand une newletters?

    Christian

    1. Cher Christian,
      Je vous remercie d’avoir visité mon blog.
      Je crois ne pas encore être prête pour la newsletter.
      Mais gardons espoir !
      Amicalement,
      Anamaria

  8. Mariateresa Arigoni dit :

    Anne Marie, c’est toujours un plaisir de te lire ! continue et donnes nous plus souvent ton avis sur ce qui se passe et sur ta vision de la vie . baci Mariateresa

    1. Ma petite Chérie,
      Enfin tu m’as trouvée. C’est formidable. Merci de me soutenir.
      A demain, je t’embrasse fort.
      Anne-Marie

  9. Gilles de Fouquières dit :

    Bravo Anna Maria. J’aime tes convictions, tes certitudes, ta liberté d’esprit. Je partage ces idées et je suis aussi sensible aux arguments de tes commentateurs.
    Continue! Tu as notre acquiescement et notre amour.
    Baisers

    1. Mon cher Gilles,
      Comme tu es gentil de me dire de si jolies choses.
      Je suis touchée au fond du coeur.
      Avec toute ma tendresse.
      Anne-Marie

  10. JM Gandois dit :

    Suite à votre commentaire sur Viadeo, je visite votre blog et, bonheur ! Je tombe sur la photo de Amelia Earhart dont j’étais dingue amoureux (même morte) quand j’étais (très) jeune et passionné d’aviation.

    1. Cher Jean-Marie Gandois,
      Je suis heureuse de vous avoir fait plaisir avec la photo d’Amélia Earhart. Mais je vous conseille quand même de tomber amoureux d’une personne vivante, il est grand temps.
      Avec toute mon amitié, j’espère à bientôt.
      Anne-Marie Mitterrand

  11. HOUSSAY dit :

    Bonjour Anne-Marie. Juste ce commentaire à propos de votre article « Normal ou révoltant ». Non seulement l’homme et la femme sont égaux, mais ils sont aussi et surtout complémentaires et c’est ce qui fait leur richesse, car c’est de cette richesse que naît la vie. Cela signifie que l’homme a besoin de la femme et réciproquement. Tout être humain a ses qualités et ses limites. Accepter cela, c’est le premier pas sur le chemin de la vérité. Acceptons d’avoir besoin les uns des autres et cessons de nous comparer.
    Cordialement.
    Jean-Michel

    1. Vous avez bien raison. La complémentarité est une richesse, l’égalité à tous crains est contre nature.
      C’était pourtant bien de se compléter.
      Espérons que le monde ne va pas se scinder en deux clans. Le monde des femmes et celui des hommes.
      Très amicalement,
      Anamaria

      1. Joël Schmidt dit :

        En effet que cela serait ennuyeux si les hommes et les femmes étaient égaux, ce qui ne signifie pas du tout que les uns sont supérieurs aux autres. Altérité qui va avec complémentarité. L’autre, comme c’est étonnant, quelles découvertes qui n’en finissent pas. Je vais dire quelque chose qui ne va pas plaire. Mais je plains parfois les homosexuels de ne pas connaître ce plaisir là. J’ai le sentiment idiot certainement qu’ils se coupent de la moitié du monde, c’est dommage. Mais ils me répondront certainement quelque chose de valable à ce propos. Et je suis prêt à les écouter et à les comprendre.
        Ma chère Anna Maria, je trouve ton blog de dialogues magnifique par ce que courtois et sans fanatisme. Et je t’embrasse fortissimo, Joël

      2. Mon Cher Joël,
        Je m’aperçois ne pas avoir répondu à ton intervention du 27 novembre dernier. Je suis très confuse. Merci de tes compliments concernant ton blog. Je suis très honorée et contente.
        Ne t’inquiète pas trop pour les homosexuels. Ils adorent parler aux femmes mais ne souffrent pas de ne point les toucher.
        Vous les hommes, profitez-en d’avantage et puis c’est tout !
        N’oublie pas que l’on s’est promis de se voir dès que ta soeur ira mieux. Donne-moi de ses nouvelles.
        Je t’embrasse fort fort.
        Anne-Marie

      3. Schmidt dit :

        Merci, ma chère Anne-Marie, ma douce Annamaria. Ma soeur a été opéré de son oeil droit, plein succès. En février, ce sera l’oeil gauche. Très touché que tu prennes de ses nouvelles. Quant à moi, depuis hier, problème de dents et d’appareils, je suis devenu un vieillard, mangeant provisoirement sur mes gencives, comme nos arrières grands mères. Donc pour déjeuner ou dîner avec toi, cela ne sera pas pour tout de suite, mais certainement à partir de la fin février. Merci aussi pour ce que tu m’as dit sur « Les Amants ».Tu es toujours un amour. Tout le monde le dit dans ce blog. On chantera tes louanges indéfiniment. Tu es la plus adorable de mes amies, et la meilleure. Je t’embrasse bien tendrement, Joël

  12. J’ai reçu votre information et suis enchantée de faire votre connaissance. Bonne continuation. Cordialement,
    http://blogcharlottegutman.over-blog.com/

    1. Chère Charlotte,
      J’adore toute la famille Guttman, celle qui a deux « t » à son nom. Et je serais aussi ravie de faire votre connaissance. Vous pouvez me contacter sur Facebook.
      Très amicalement et j’espère à bientôt.
      Anne-Marie

  13. Joël Schmidt dit :

    Ah Ma Chère Anne-Marie, comme on te reconnais bien dans ce blog qui est marqué du bon sens absolu qui est la chose la plus mal partagée par l’humanité.On croit en plus t’entendre, ce qui est bien la marqué de la sincérité de ce que tu écries. Et en plus tu n’es pas une conceptuelle et une idéologue, deux formes de pensée que je redoute par dessus tout. Reste avec nous pour nous rappeler à l’ordre de la raison et surtout du raisonnable et sois assurée de mes indeféctibles affection et amitié. Joël SCHMIDT

    1. Mon Cher Cher Joël,
      Merci mon chéri de ta participation. Tu me fais toujours de si jolis compliments.
      C’est vrai que nous vivons une époque tellement curieuse. Faut bien de temps en temps remettre les pendules à l’heure.
      Et ne pas sombrer dans la psychologie de bazar, ni subir les idées dictées par nos gouvernements et essayer de se sortir du marasme.
      Je t’embrasse fort.
      Anne-Marie

Ecrivez votre commentaire puis appuyez sur le bouton en bas "laisser un commentaire"

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s