Fais-moi rire ! | Make me laugh!

english version here

Fais-moi rire !

Le problème de ce confinement c’est l’ennui, même les conversations au téléphone sont chagrines, après avoir échangé quelques – Comment ça va -, on ressasse les menaces médiatiques entendues à la radio, viennent les encouragements réciproques, on termine sur la sinistre conclusion : – Et c’est pas fini ! – . Le débat est clos. On raccroche. la tête dans les mains, on n’a plus qu’à s’embêter tout seul.

Un peu d’humour serait salutaire… L’humour sauve… Comment rire d’une pareille merda ? Quand on peut rigoler d’une catastrophe naturelle, ou d’un cataclysme familial, divorce ou faillite, le désastre n’est pas si grave, mais cette réaction est parfois proche de la bêtise! Possible aussi de ne percevoir que le comique d’une situation horrible, parce que le salaud qui se moque de ce qui ne le concerne pas est doté d’un égocentrisme forcené. Je pense à l’humour de Monsieur Lepen à propos des horreurs de la shoah : Ignoble. Mon propos n’est pas d’aggraver la morosité de la situation sanitaire actuelle en reprenant les mots d’un personnage à qui la parole devrait être interdite.

Revenons plutôt aux dispositions naturelles de l’être humain pour la répartie marante. Les meilleurs dans ce domaine sont les enfants avant qu’ils ne soient muselés par l’éducation, et par un endoctrinent similaire : les modes et tendances du moment. Dès l’adolescence, le jeune se plie aux bonnes ou mauvaises manières que la société et les médias lui imposent, tandis que le petit môme de trois/quatre ans vierge d’instruction, découvre le langage qu’il déforme à sa guise, invente des blagues qui déclenchent l’hilarité. L’enfance passe vite avec l’éducation! On devient des adultes pas spécialement bien élevés, Mais convenus et branchés « komifo ». Quel ennui.

Cependant, si les Français cultivent le conformisme il y a des pays connus pour leur comique. Hors les géniaux calembours de Winston Churchill qui me font mourir de rire, je n’ai fait que de brefs séjours en Angleterre et si je ne conteste pas l’humour anglais, je ne peux m’y référer. Pour effacer un spleen passager, il suffit de lire une histoire juive, on retrouve aussitôt la forme. L’humour cochon ne m’amuse pas et les caricatures de Charlie Hebdo me choquent trop pour en rire. Mais… La liberté d’expression est nécessaire.

L’humour Belge est le plus rigolo. En Belgique, mon deuxième pays, on ne peut résister au rocambolesque des situations. Je travaillais dans une Usine à Ninove, à une quarantaine de kms de Bruxelles et j’ai passé, avec mes collègues de boulot les moments les plus cocasses de ma vie. Ces gens-là sont drôles naturellement, quel que soit leur milieu social, et plus encore s’ils n’appartiennent pas à la haute société. Certes l’accent y est pour quelque chose, mais les vérités qu’ils sortent, l’air de rien, sont désopilantes.

Un vrai belge: Raymond Devos

Sur le coup on éclate de rire, puis on en saisit la profondeur. Le Belge a tout compris, il est dans le vrai ! Sans aucune affectation et dans la dérision le citoyen ordinaire qu’il soit Flamand ou Wallon fait passer des vérités pleines de bon sens à propos de sujets que personne n’ose aborder. Que ce soit un rendez-vous avec l’inspecteur des impôts, une convocation du commissaire de police, ou dans une réunion politique, à chaque fois, ça tourne à la farce: «on sait rire en Belgique». À chaque fois que je raconte mes histoires Belges, on me conseille de faire du théâtre comique ! Le covid est arrivé, chacun chez soi, fini la rigolade! Quel dommage.

Les femmes usent de leurs avantages physiques pour plaire aux hommes, chevelure, décolleté, cuisses fuselées… Pour séduire, il ne reste aux garçons dépourvus de semblables attraits, que l’humour. Beaux partis, diplômés prestigieux ou financiers de haut niveau, c’est pareil : Dès le premier rendez-vous : – Fais-moi rire-, lui dit-elle. – La vache comment je vais faire ?? Trouver la blague ! Passage obligé du soupirant. C’est vrai, j’ai plein de fils, et j’avoue être un peu partiale, mais pourquoi cet impératif revient-il en exclusivité à l’homme ? S’il est l’égal de la femme, faire rire l’autre devrait être une fonction établie à égalité. Mademoiselle, vous qui êtes si drôle, prouvez le. Non ! Hélas pas de parité dans ce sens. Le brave type briffé, gentiment, s’exécute et s’efforce d’amuser son amoureuse.

On le retrouve à soixante ans, père de famille, entre épouses et maîtresses, il continue à débiter ses bons mots : un comique de répétition carrément lourd ! Cependant il y a une solution pour retourner la situation. Money… Money… Même vieux et crétin, l’homme aux yeux des femmes, quand il est riche, subitement devient drôle. Messieurs, Allongez les billets. Et… fini l’humour sur commande !

Vous voilà libérés de la corvée, -en plus- félicités en permanence. Miracle !

Attablée en face de vous dans le restaurant étoilé où vous l’avez invitée, elle est pliée de rire, elle doit appuyer son décolleté plongeant contre la table tant vous l’amusez et les compliments tombent : Vous êtes doué d’un humour foudroyant qui la foudroie… Avec vous la vie a de la fantaisie … Elle n’a jamais connu ça… Oui elle est prête à sacrifier sa liberté pour vous.

Alors Messieurs, n’hésitez plus, devenez riche enfin vous serez drôles.


Make me laugh!

The problem with this confinement is boredom, even conversations on the phone are sad, after having exchanged a few – How are you -, we rehash the media threats heard on the radio, then come reciprocal encouragement, we end with the sinister conclusion: – And it’s not over! -. The debate is closed. We hang up. head in your hands, you just have to worry about yourself.

A little humor would be beneficial … Humor saves … How can you laugh at such merda? When we can laugh at a natural catastrophe, or a family cataclysm, divorce or bankruptcy, the disaster is not so bad, but this reaction is sometimes close to stupidity! It is also possible to perceive only the comic of a horrible situation, because the bastard who laughs at what does not concern him is endowed with a frenzied self-centredness. I think of Mr. Lepen’s humor about the horrors of the Holocaust: Ignoble. My intention is not to aggravate the gloomy state of the current health situation by carrying the words of a character to whom speaking should be prohibited.

Rather, let’s come back to the natural disposition of humans for arrowheading repartee. The best at it are children before they are muzzled by education, and through similar indoctrinate: actual trends and fashions. From adolescence, the young comply with the good or bad manners that society and the media impose on him, while the little kid of three or four years old, discovers the language which he distorts as he pleases, invents jokes that trigger hilarity. Childhood goes quickly with education! We become adults not especially well behaved, But agreed and connected « komifo ». That’s so boring.

However, if the French cultivate conformism there are countries known for their natural comic. Apart from Winston Churchill’s brilliant puns that make me laugh, I have only been in England for short periods and if I don’t dispute English humor, I cannot refer to it. To erase a temporary spleen, suffices it to read a Jewish story, one immediately smiles again. Dirty humor doesn’t amuse me, and Charlie Hebdo’s cartoons shock me too much to laugh. But … Freedom of expression is a necessity.

Belgian humor is the funniest. In Belgium, my second country, we cannot resist the incredible situations. I worked in a factory in Ninove, about 40 km from Brussels, and I spent, with my work colleagues, the funniest moments of my life. These people are naturally funny regardless of their social background, and even more so if they are not from high society. Certainly the emphasis has something to do with it, but the truths they speak casually out are hilarious.

A true belgian: Raymond Devos

Suddenly we burst out laughing, then we grasp its depth. The Belgian has understood everything, he is in the right! Without any affectation and in derision the ordinary citizen, whether Flemish or Walloon, spreads common-sense truths about subjects that no one dares to broach. Whether it is a meeting with the tax inspector, a summons from the police commissioner, or in a political meeting, each time it never fails and it turns into a farce: « we can laugh in Belgium ». Whenever I tell my Belgian stories, friends suggest I do comic stand-up! The covid has arrived, everyone at home, no more fun! What a pity.

Women use their physical advantages to please men, hair, cleavage, tapered thighs … To seduce, boys devoid of such attractions only have humor. Happy parties, prestigious graduates or high-level financiers, all the same: From the first date: – Make me laugh, ”she told him. – Holy cow! How am I going to do that?? Find THE joke! Mandatory passage of the suitor. It’s true, I have plenty of sons, and I admit being slightly biased, but why is this must-do exclusively for men? If he is a woman’s equal, making the other laugh should be a social interaction based on gender parity. Miss, you who are so funny, prove it. But… No! Unfortunately no equality in this regard. The brave guy, nicely, complies and tries to amuse his lover.

And now he’s sixty years old, father of a family, between wives and mistresses, he continues to spout his witticisms: a downright heavy rehearsal comic! However, there is a solution to turn the situation around. Money … Money … Even old and dumb, a rich man suddenly becomes funny in the eyes of women. Gentlemen, Show them the money. And … no more humor-on-demand!

You are freed from the drudgery, – moreover – constantly congratulated.

Miracle! Seated in front of you in the starred restaurant where you invited her, she is bent over laughing, she has to lean her plunging cleavage against the table as you amuse her and the compliments fall: You are gifted with a striking humor which brightens her up … With you life has fantasy … She has never known that … Yes she is ready to sacrifice her freedom for you.

So Gentlemen, don’t hesitate any longer, get rich at last you’ll be fun.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. jmhoussay dit :

    Chère Anne-Marie, merci d’être notrevrayon de soleil en ces temps difficiles. Vous avez mille fois raison: il faut savoir garder le sourire en toutes circonstances, même si elles peuvent être tragiques. Je pense à ce merveilleux film avec Roberto Benigni: « La vie est belle ». Le rire nous fait comprendre que la joie est toujours possible si on y croit. Elle ne supprimera jamais les épreuves inhérentes à toute vie, mais permettra de les relativiser. Il y a toujours une espérance. Et c’est ce à quoi nous devons nous accrocher.

  2. estherdrai dit :

    Excellent !!! Bravoooo AnneMarie!!
    Je te félicite pour la description de la naïveté de l’homme

Ecrivez votre commentaire puis appuyez sur le bouton en bas "laisser un commentaire"

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s