L’irresponsabilité politique | The political irresponsibility

L’irresponsabilité politique

english version

Mes amis,

Le confinement est terminé, bien que nous en ayons constaté les avantages, avec la bonne volonté confrontée aux difficultés, il est délicieux de pouvoir aller diner au restaurant, même en terrasse. Un bonheur de revoir ses amis! C’est bon d’oublier momentanément les maladresses de nos dirigeants durant cette crise.
Ils ont beaucoup parlé, avancé des certitudes, des ordres contradictoires et d’inquiétantes menaces ; ils ont pris des décisions catastrophiques comme celle de sortir les prisonniers de prison, afin qu’ils puissent reprendre en toute impunité leurs habitudes : pillages, cambriolages, agressions et attaques des voitures de polices. On dit rien… On fait rien…

56293842e4b62.image

Au lieu de continuer à se taire, il faudrait peut-être penser à se trouver un dirigeant digne de ce nom. Mais qui ? Tous les citoyens se posent en vain la question. La politique n’attire plus l’homme qui veut lier son ambition au destin de sa patrie. Jaurès, Clémenceau, Churchill, De Gaulle… Un monde englouti.
Un homme de valeur ne peut se donner pour principale mission de veiller au bien-être de milliers d’assistés qui ne sont en France que pour les subventions dont ils bénéficient gracieusement, alors qu’ils n’ont jamais cotisé à quoi que ce soit ! Pour occuper la première place au gouvernement, il reste le petit malin qui ne veut surtout pas exercer l’autorité d’un chef d’Etat, mais aspire aux avantages en nature offerts par la fonction : logement, personnel à disposition, voiture avec chauffeur, retraite assurée et notoriété.

7799398lpw-7804180-article-claude-gueant-jpg_4174837_660x281

Afin d’accéder au confort ad vitam, celui-là s’adonne à toutes les astuces de la communication politique, sa préférée étant celle d’accuser l’autre en cas de danger – Ce n’est jamais sa faute, toujours celle du voisin ! Le président Trump, lui aussi applique à la lettre cette technique :  » C’est pas moi, c’est l’autre !  » Le problème majeur de notre époque est l’irresponsabilité.

trumpdonald_081519getty

À l’inverse du chef d’entreprise qui ne peut en accuser « un autre » si sa boîte ne marche pas, le politique qui n’a pas été au contact avec le travail, n’en connaît pas les contraintes, les obligations et les sanctions. Il peut dire des âneries, se révéler incompétent, et même voler un peu d’argent aux français avec des notes de frais astronomiques, « Ce n’est pas grave ». Alors qu’on nous accable d’obligations, de privations et de responsabilités, le politique s’en exonère en toute insouciance.
Est-ce une fatalité inexorable ou pensez-vous qu’il est possible de changer cet état en donnant à nos enfants le sens du devoir dès l’école ?

Je vous embrasse,
AMM


The political irresponsibility

My friends,

The confinement is finished, although we have seen the benefits, with the good will faced with the difficulties, it is wonderful to be able to go to dinner at the restaurant, even on the terrace. A pleasure to see our friends again! It is good to temporarily forget the awkwardness of our leaders during this crisis.
They spoke a lot, advanced certainties, contradictory orders and worrying threats; they have taken catastrophic decisions, such as removing prisoners from prison, so that they can resume their habits with impunity: looting, burglary, assaults and attacks on police cars. Say nothing … Do nothing …

56293842e4b62.image

Instead of keeing out mouthg shut, perhaps we should think of finding a leader worthy of the name. But who ? All citizens ask themselves the question in vain. Politics no longer attracts the man who wants to link his ambition to the destiny of his homeland. Jaurès, Clémenceau, Churchill, De Gaulle… A submerged world.
A man of value cannot give himself the main mission of ensuring the well-being of thousands of people who are only in France for the subsidies which they enjoy free of charge, when they have never contributed to anything. ! To seize the first place in the government, there is the clever little one who does not want to exercise the authority of a Head of State, but aspires to the incentives and upsides that come with the job: accommodation, free staff , car with chauffeur, insured retirement and notoriety.

7799398lpw-7804180-article-claude-gueant-jpg_4174837_660x281

In order to access comfort ad vitam, this one devotes himself to all the tricks of political communication, his favorite being that of accusing the other in case of danger – It is never his fault, always that of the neighbour ! President Trump also applies this technique by the book: « It’s not me, it’s the other! » The major problem of our time is irresponsibility.

trumpdonald_081519getty

Unlike the entrepreneur who cannot accuse « someone else » if his business is going down, the politician who has not been in contact with work, does not know the constraints, obligations and punishments. He can say stupid things, prove to be incompetent, and even steal a little money from the French people with astronomical expense reports, « It’s okay ». While we are burdened with obligations, deprivations and responsibilities, politicians are carelessly exonerated.
Is this an inexorable inevitability or do you think it is possible to change this state by giving our children a sense of duty , right from school?

Yours Faithfully,
AMM

Ecrivez votre commentaire puis appuyez sur le bouton en bas "laisser un commentaire"

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s