Délit de sale-gueule |Appearance-based prejudice

English version

« Il n’y a pas d’art pour découvrir
sur le visage les dispositions de l’âme. »

… Disait Shakespeare, usant à l’époque d’un vocabulaire élégant pour expliquer qu’il est difficile de juger une personne d’après son allure extérieure. Le « délit de sale gueule » est aujourd’hui politiquement incorrect. Pourtant ! Instinctivement, dans la rue ou dans le métro si on reconnaît l’homme ou la femme dont l’apparence physique inquiète, on transgresse le «non-dit» en changeant de trottoir ou de place pour s’en éloigner.
J’en viens à mon propos. Depuis des semaines, à toute heure du jour et de la nuit, des porteurs de  gilets jaunes apparaissent sur nos écrans pour s’épancher sur leurs problèmes. Que l’on soit d’accord ou non avec leurs revendications, ces gens n’ont pas de mauvaises têtes. C’est vous, c’est moi, c’est Monsieur et Madame Tout-le-monde.
gilets_jaunes1
Par contre… Je me trouvais par hasard présente lors de la première manifestation des gilets jaunes, dans une rue proche de la Concorde, connue pour ses boutiques prestigieuses. Soudain à une centaine de mètres devant moi, déboula depuis la rue de Rivoli, une horde de types armés de matraques et de bâtons. Ils manifestaient leur colère en hurlant insultes et injures contre la terre entière… Dans un bruit de ferraille insoutenable, ils bloquèrent la rue avec les chaises et les grilles pillées dans le jardin des Tuileries laissant un blessé grave derrière eux… Une fois la police éradiquée, ils purent à loisir casser les vitres à coup de massues… brûler voitures et motos… Vandaliser tant qu’ils pouvaient…
Ces fous furieux n’avaient rien à voir avec ces hommes et ces femmes qui expriment leur inquiétude à la télé. Cagoulés jusqu’aux yeux… Il était difficile de vérifier de visu si « les dispositions de leurs âmes » étaient perceptibles. Personnellement je pense qu’ils n’avaient pas le faciès avenant.
gilets_jaunes2

Sans doute ma physionomie rassura une gardienne bienveillante qui m’hébergea derrière la porte cochère de son immeuble. Vite défoncée par une douzaine de forcenés qui envahirent le hall où nous étions nombreux à nous être réfugiés. L’un des individus s’approcha de moi en me criant des paroles inaudibles à travers son masque.

Même pas peur ! En élevant la voix le plus haut possible et avec force gestes, je lui demandais de retirer son harnachement. Il remonta les lunettes sur le bonnet… Il baissa les épaisseurs qui lui servaient de cache-nez…  et… la vilénie écrite sur son visage nu me sauta aux yeux : horrible, méchant, haineux. Aucun doute, cet homme était un tueur en puissance.

Shakespeare se trompait, le visage reflète l’âme. Probablement n’avait-il pas étudié la morphologie, une science presque exacte, reconnue par les enquêteurs professionnels. Je conseille à tous, parents, policiers, religieux de vous y mettre comme je l’ai fait, c’est passionnant.

Et peut-être serait-il évité que des individus malfaisants se greffent, la haine au poing, aux manifestions répétées du pauvre contribuable et de son mécontentement si bien entretenu par les gouvernements successifs.



«There’s no art to find the mind’s construction in the face.»

… Was saying Shakespeare using at the time an elegant vocabulary to explain that it is difficult to judge a person according only to his outlooks. The « appearance-based prejudice » is not politically correct nowadays. And yet! Instinctively, in the street or in the metro if you see a man or a woman whose physical appearance worries you, you transgress the unspoken and change sidewalks to move away.

Now I come to the point. For weeks, at any time of day and night, “yellow jackets” appear on our TVs complaining about their issues. Whether we agree or not with their demands, these people are not bad persons. It’s you, it’s me, it’s Mr. and Ms. Everyone.

gilets_jaunes1

However … I happened to be present at the first demonstration of the “yellow jackets”, in a street near the Concorde, known for its prestigious shops. Suddenly a hundred yards ahead of me, a horde of guys armed with batons and sticks came out of Rue de Rivoli. They manifested their anger by shouting insults and name-calling against everyone … In an awful din, they blocked the street with chairs and gates looted in the Tuileries garden leaving behind them a badly injured person  … Once the police was weeded out, they were able to break windows with clubs … burn cars and motorcycles … Vandalizing as much as they could…

These madmen had nothing to do with these men and women who express their anxiety on TV. Hooded up to the eyes … It was difficult to see firsthand if « the dispositions of their souls » were perceptible. Personally I think they did not have genial faces.

gilets_jaunes2

My overall look probably reassured a caring concierge who lodged me behind the front gate of the building. Quickly smashed in by a dozen of madmen who invaded the hallway, where we were many to have found shelter. One of the individuals approached me, shouting inaudible words through his mask.

Ha! Not even afraid! As I raised my voice as loudly as I could, I asked him to remove his get-up. He put his glasses back on his cap  … He pulled down the scarf used as a muffler … and … the vileness written on his naked face striked me: horrible, mean, and hateful. No doubt, this man was a potential killer.

Shakespeare was wrong, face does reflect the soul. Probably he had not studied morphology, a near-exact science well known by professional investigators. I advise everyone, parents, police, and religious to get a go at it. I did, it’s exciting.

And perhaps it would be avoided that evil individuals, loaded with hatred, join the repeated demonstrations of the poor taxpayer and his dissatisfaction so well maintained by our successive governments.

Ecrivez votre commentaire puis appuyez sur le bouton en bas "laisser un commentaire"

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s