Musique Russe

Paris, début des années 1970. Nous faisons la connaissance d’une famille de la haute bourgeoisie où Mathilde, la cadette, cherche à tromper son ennui. Ainsi promène-t-elle son spleen dans les fameux « rallyes », fait l’école buissonnière, couche avec son cousin Franz, en attendant l’événement qui devrait tout changer : le bal de ses dix-huit ans. Quelle déception : au lendemain de la fête, la vie reprend son cours entre les immeubles haussmanniens, routinière et absurde. Mathilde voudrait ne plus avoir à vivre, elle tombe dans l’anorexie…Mais dans un « certain milieu », on ne met pas fin à ses jours : on est d’abord soigné dans une clinique ruineuse, puis on se marie. Mathilde n’a guère de prétendant ? En guise d’époux, sa mère va lui trouver un veuf, russe, de vingt ans son aîné, seul rescapé d’une famille juive déportée sous l’Occupation. L’homme, désargenté, violent, a des fréquentations louches, mais aussi une énergie tonitruante qui fascine Mathilde. Au son des airs slaves qu’il joue si bien, la vie pourra-t-elle recommencer ?L’auteur réalise une galerie de portraits et de personnages qui, savoureux ou détestables, sont à la fois littéraires et vrais. Un roman – une autofiction ? – entre deux tons, deux religions, deux mondes, qui parvient à construire des ponts inattendus.

Gouverneur de l’Université hébraïque de Jérusalem, Anne-Marie Mitterrand est l’auteur d’une dizaine de romans, dont Un nom dur à porter (Éditions du Rocher, 2003) et Attends-moi, j’arrive (Albin Michel, 2009).

cropped-banniecc80re-blog-amm.png

Un commentaire Ajouter un commentaire

Ecrivez votre commentaire puis appuyez sur le bouton en bas "laisser un commentaire"

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s