Que sont devenues les « grandes vacances »

 Maison de vacances

Je voudrais vous faire partager une impression un peu déstabilisante concernant les «grandes vacances». Le terme semble avoir disparu, les transhumances familiales du siècle de la Comtesse de Ségur ne sont plus. La mode est aux week-ends prolongés et autre « ponts ». Certes on découvre facilement des pays nouveaux, on fait des rencontres furtives avec des gens qu’on ne reverra jamais, on accumule dans sa tête des tas de paysages dont on ne retiendra rien, point de durée dans les rapports humains, peu de souvenirs à garder, le seul avantage est de ne pas avoir le temps de s’ennuyer comme c’était parfois le cas au long de ces «grandes vacances» qui n’en finissaient plus.

Peut-être aussi le regroupement des générations est-il incompatible avec le nombre croissant de familles recomposées dont les enfants savent à peine de quel couple ils proviennent. Trop désorientés pour les mélanger avec leurs faux frères et sœurs, oui, pour ceux-là, mieux vaut chacun sa route, les voyages forment la jeunesse, autant en acquérir le goût plus vite possible.

Ce sont les grands-parents qui posent un problème. Les vols à bas-prix, le sac à dos, et les nuits à la belle-étoile au fond d’un pays exotique, ils ne connaissent pas. Ils attendent les longs congés d’été pour se retrouver en famille dans leur belle villa, le vieux moulin réaménagé, à l’abri du bruit et de la vitesse. L’image paraît désuète, probablement celle du ralliement annuel entre vieux et jeunes est révolue. Il faut s’adapter à son époque,
Anamaria

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Kris dit :

    Bonjour,

    Pouvez vous venir poster votre article au café des amis sur Viadeo?
    Ou m’autoriser et le relayer ?
    Merci

    Kris

    1. Je suis très flattée de l’honneur que vous me faites. C’est avec plaisir que je vais le publier sur Viadeo. AM

    2. J.F.Fortchantre dit :

      Chère Anne-Marie, les écrits restent, les paroles s’envolent. Je vous laisse volontiers faire planer ma réponse sur Viadeo. Cela me laisse à penser que les poésies ne devraient pas s’écrire pour mieux s’envoler au dessus des toits et des uns et des autres et des toi 🙂

      1. Tout le monde écrit, personne ne lit, il faut s’accrocher. Très amicalement, AM

  2. Jean-François Fortchantre dit :

    Que sont les « Grandes Vacances » devenues ? Cette vacance des grandes vacances crée, il est vrai, un vide ! Vous avez bien raison Madame, le temps des épuisettes, de la pêche aux couteaux, de l’élastique, des châteaux de sable semble bien révolu. Cependant, l’été dernier, j’étais à Noirmoutier et j’ai vu le tournage du « Petit Nicolas », la carte postale était vraiment jolie… Il reste les souvenirs, les odeurs du chocolat chaud, le bruit des enfants sur la plage, les mures parfois au bord du chemin, et les souvenirs qui rident notre coeur. Les 35 heures et les moeurs ont pendu tout cela, mais les souvenirs restent là, n’est-ce-pas ? Il faut croire en l’homme. Bien amicalement,
    Jean-François Fortchantre.

    1. Merci cher ami de comprendre,mes inquiétudes . Oui nous avons des souvenirs mais nos enfants n’en auront pas, disons que les Grandes Vacances n’appartiennent qu’aux générations de ceux qui les ont vécues C’est nouveau ! Ca se fait. Il faut croire en l’homme

Ecrivez votre commentaire puis appuyez sur le bouton en bas "laisser un commentaire"

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s