Pourquoi faire des promesses ?

 

Pourquoi faire des promesses perdues d’avance, on table, on promet,
on affirme, la baisse du chômage est imminente, le ton y est : ferme
et définitif ! Et puis flop ! Il est interdit de travailler quand c’est possible ! On marche sur la tête ! Personne n’y est forcé, mais qu’on laisse travailler ceux qui le veulent.

La messe du dimanche est sacrée, le repos toujours recommandé, d’accord, mais chacun son goût ! On a le droit de ne pas aimer se reposer, surtout quand on a pas un rond pour se payer une distraction, musée, cinéma ou restaurant sont défendus. Par ailleurs, il y a plein de gens qui déteste les dimanches. Les divorcés, les esseulés, les éconduits, les sans-familles, pour qui le travail est une question de survie, paniqués par la solitude qui leur tombe sur la tête en refermant la porte de leur logis, le vendredi après le boulot. Je l’ai entendue en confidence cette phrase désolante : -pas un être humain ne m’adressera la parole jusqu’à lundi matin-.Ensuite, ça existe ! Citons les actifs trop occupés pendant la semaine pour faire leurs courses, ils font marcher le commerce le dimanche. Méritent-ils d’être punis ? Dernier petit détail que les personnages hauts placés qui sont aux commandes ont oublié, faut-il qu’ils soient à l’abri des contingences financières ! Le besoin d’argent est la première raison, impérieuse, essentielle de vouloir en gagner, serait-ce le dimanche ! Le pays est en pleine déconfiture, le chômage détruit les individus,les jeunes, les étudiants, des femmes, des hommes, veulent du boulot, ne peut-on leur fiche la paix et les laisser prendre l’emploi qui se présente.

AM

15 commentaires Ajouter un commentaire

  1. MariaGabriella dit :

    je suis arrivée en France en 1968 et depuis , sans arrêt ,on ressasse les mêmes problèmes :
    l’ouverture des magasins le dimanche et ….. les rythmes scolaires!!!
    une fois pour toutes , ce serait bien pour tout le monde , de résoudre les problèmes et de passer à d’autres sujets
    je t’adore ANNEMARIE et j’aime beaucoup te lire , je t’embrasse , mariaGabriella

    1. Ma Chère MariaGabriella, tu as raison c’est toujours pareil. On tourne en rond et on n’avance pas ! Merci de ta fidélité, je t’embrasse fort. Anamaria

      1. MariaGabriella dit :

        ton article sur NEW YORK est si vrai , !
        à te lire , , on n’a qu’une envie : faire la valise e, et aller respirer l’energie que cette ville degage . à bientôt MariaGabriella

  2. Ponce dit :

    Chère Madame,
    Je dois l’avouer, jusqu’à cet instant, j’ignorais tout de votre existence. Comme quoi porter un nom célèbre ne suffit pas. Il faut avoir le talent de l’assumer et non de s’en servir. Que seriez-vous sans celui-ci ?
    Une écrivaine sans lecteurs ? C’est fort possible. En lisant vos pauvres récriminations sur le pouvoir qui vous obsède, il est facile de reconnaître un ego mal dimensionné.
    Vous cherchez la lumière, et vous êtes dans l’ombre. Il faudrait revoir tout cela.
    Soyez vous-même. Ecrivez les mêmes balivernes sous votre nom, enfin, celui de votre père, puisque vous semblez défendre ardemment la famille traditionnelle et autres combats d’arrière-garde.
    Regardez autour de vous. Le monde bouge, avance, sursaute, tempête… Et vous n’y pouvez rien. Accrochée à un vague cordage sur le Titanic, vous pleurez un temps qui n’a jamais existé.
    Avoir des opinions ou des avis sur la politique menée en France est légitime. Nous ne sommes pas forcément en accord sur tout, ou même rien. Mais, cela fait partie du jeu démocratique dont nous pouvons nous honorer.
    En revanche, et pour conclure, je trouve indécent votre façon d’utiliser un nom pour exister. Ambitieuse, il n’est point besoin de le dire, vous l’avez adopté. Et, apparemment, sans grand succès, vous tentez d’être, grâce à lui.
    Il y a quelque chose de misérable là-dedans.
    Fantine, réveille-toi. Sois toi-même. Porter des seaux n’est pas dégradant, ne pas se reconnaître, oui.
    Je ne peux que vous conseiller de nombreuses lectures et quelques visionnages pour vous faire comprendre, que le nom que vous portez en étendard, n’est pas qu’une marque, votre succès l’atteste, mais qu’il a porté très haut une vision pour la France et le monde.

    1. Cher Monsieur,
      Oui, c’est vrai je suis un peu démodée.
      Et en vous écoutant je regrette que le monde de mes parents soit ainsi englouti.
      Je ne sais pas en quoi je me sers de mon nom pour être célèbre car je ne le suis pas. Cependant, mes enfants étant comme moi assez démodés, tiennent absolument à ce que je porte leur nom. Allons, allons. Tout cela c’est juste de l’envie, le défaut du Français moyen.
      Pourquoi vous mettre en si méchant état ? Nous sommes tous destinés à terminer entre quatre planches.
      Au revoir cher Monsieur et j’espère à jamais.
      AMM

  3. laura giani dit :

    Chère Anne-Marie,je suis absolument d’accord avec vous. Je ne sais pas si en Italie existe ou va. exister une loi pareille
    ,mais en effect la plus part des magasins le dimanche sont fermés.
    Cependant ceux qui travaillent, il faut voir comme il y a plein de gens: c’est significatif!
    LAURA

    1. annemariemitterrand dit :

      Merci Chère Laura de ce si gentil message. Je suis tellement touchée et vous me donnez du courage pour continuer.
      Malheureusement, je dois vous annoncer que je vais quitter l’Italie. Je suis missionnée en Belgique.
      Je vais beaucoup vous regretter mais nous resterons amie à travers le blog. Peut-être mon ami Paolo Carega va reprendre l’appartement. Je vous tiens informé dès que j’ai plus de nouvelles.
      Très amicalement,
      Anamaria

  4. joelle Miler dit :

    Chère Anne -Marie je suis tout à fait d’ accord avec toi .0n marche sur la tete C est le monde a l envers dans ce pays .je suggère qu on occupe ces pauvres prisonniers à faire des travaux d intéret public entretenir le autoroutes verifier les voies ferrées.Aider les personnes agees et travailler dans les hopitaux ce qui soulagerait les infirmiers débordés et participerait peut etre à leur réinsertion dans une vie « normale »

    1. annemariemitterrand dit :

      Chère Joëlle,
      C’est une très bonne idée. Mais alors qu’est-ce que l’on fait des gens qui sont actuellement employés à ces travaux que tu cites.
      Et comment les surveiller pour qu’ils ne zigouillent pas tous nos vieux.
      Très amicalement,
      AM

  5. marie dit :

    continue anne marie, et surtout garde bien ton esprit critique et aussi ta faculté de te remettre en question

    1. annemariemitterrand dit :

      Chère Marie Collet,
      Merci de ta participation. Disons que j’ai surtout du mal à la neutralité.
      Avec toute mon amitié,
      AM

  6. krief francine dit :

    bravo ANNE MARIE tu es geniale je suis tout a fait d,accord avec toi

  7. HOUSSAY dit :

    Chère Anne-Marie, je comprends votre réaction par rapport au travail le dimanche mais il me semble qu’il faut distinguer plusieurs choses. Il n’est pas juste de faire une loi à deux vitesses: soit on autorise tout le monde à travailler le dimanche, soit on ‘autorise personne, mis à part les services indispensables, comme les hôpitaux, ou nécessaires et utiles comme boulangerie, restaurants…
    Deuxième chose que vous évoquiez, c’est le drame de la solitude: à force de vouloir détricoter la famille, on en arrive là aujourd’hui. Il ne faut pas oublier qu’avant le dimanche était le jour privilégié où on pouvait se retrouver en famille. Or comme nous sommes dans une société de plus en plus individualiste, on essaie de combler la solitude par le travail. Cela peut se comprendre avec la crise actuelle, mais méfions-nous, en même temps, que cela ne cache pas une fuite en avant. Ce n’est pas le travail qui résoudra la solitude, c’est le fait de réinventer des comportements par lesquels nous serons toujours plus attentifs aux autres.

    1. annemariemitterrand dit :

      Cher Monsieur Houssay,
      Je suis tout à fait d’accord avec vous sur les points que vous abordez mais j’émets une restriction :
      – Et si on laissait chacun faire comme bon lui semble. Nous ne sommes plus à la caserne.
      Très amicalement,
      AM

      1. annemariemitterrand dit :

        Ma chère Francine,
        Merci j’adore les compliments et je t’embrasse fort.
        AM

Ecrivez votre commentaire puis appuyez sur le bouton en bas "laisser un commentaire"

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s