Stop à l’assistanat à tout va. Enfin on se réveille !

C’est bien la première fois que sont consacrés aux pros de l’assistanat, autant de pages dans un magazine, le Figaro a osé, en a parlé, exemples, attestations véridiques à l’appui.

Cela fait bien longtemps que je suis choquée par la facilité avec laquelle les gens profitent du système d’aide que les gouvernements successifs offrent si gracieusement aux Français qui ne veulent pas travailler. A nombreuses reprises, des bénéficiaires du RMI puis du RSA, se sont vantés devant moi de la manière dont on peut se débrouiller en France,  pour obtenir le droit au repos. Allocations diverses, prolongation inappropriée de congé maladie, ou manière de se faire licencier au mieux de ses intérêts, sont devenus des sujets de conversation ordinaire. Jamais je n’ai osé dénoncer le petit malin qui n’a pas honte de profiter de la peine et du labeur de ceux qui payent des impôts pour se la couler douce. J’écoute, je rage et la ferme, je ne suis pas la seule, le politiquement correct est à la résignation. Comment le petit entrepreneur peut-il embaucher lorsqu’il connaît les risques encourus? Aux prud’hommes, quoiqu’il n’ait pas commis comme faute, il sera condamné. L’employé connaît la juridiction par cœur, l’employeur, non, il n’a pas le temps, et l’avocat coûte cher. Mieux vaut bosser tout seul. Comment un pays peut-il avancer dans ces conditions? Le Figaro Magazine du 4 juin 2011 a soulevé le problème, il en va du devoir des citoyens d’essayer de le résoudre en remettant à l’honneur le courage et l’énergie. Des qualités propres à tant d’êtres humains.

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Rebecca Wengrow dit :

    Coucou les copines, je suis d’accord qu’il y a beaucoup d’abus. Mais, ce ne sont pas ceux qui en ont vraiment besoin qui doivent payer le pris de l’abus. Bon nombre de femmes seules avec des enfants qui galèrent, trouvent des temps partiels et ont le RSA pour aller au bout. Le RSA n’est accordé qu’aux personnes qui travaillent. C’est un complément, quand on a pas trouver de travail à plein temps. A la différence du RMI qui était donné même quand on ne travaillait pas. Je pense qu’il faut faire la chasse à l’abus, je suis d’accord, mais ne pas tout mélanger. Aujourd’hui, juste ce soir, je voyais un reportage des jeunes qui avaient bac plus 5 et qui ne trouvaient pas de travail. Nous sommes dans un enlisement économique qui attise le système D. Plus de pauvres il y a et moins de consommation il y a. Il faut avoir été dans la précarité une fois dans sa vie pour comprendre qu’une aide, un certain temps, peut faire du bien. Comme une aire de respiration. ET POUR BOSSER, FAUT IL QU’IL Y AIT DU BOULOT. LES ANNEES 80 c’est loin !
    Ce n’est pas si manichéen, il n »y a pas les bons riches qui paient d’un côté et les moins riches qui abusent. Il n’y a pas ceux qui bossent et qui paient des impôts et les autres. Il y a aussi ceux qui bossent et qui ne gagnent pas assez et paient un peu d’impôts quand même. C’est la tranche juste un peu en dessous de la moyenne, ceux qui gagnent 1500 par mois et qui n’ont aucune aide et qui paient des impôts et qui survivent avec un tel salaire. Et il y a aussi ceux qui travaillent et qui ne gagnent pas assez pour payer d’impôts ou qui ont des enfants à charge et c’est pour ça qu’ils n’en paient pas. Alors ne faisons pas de raccourcis.
    Ok pour la chasse à l’abus, mais il faudrait aller fouiller chez chaque individu. Pas de généralités.

    Bisous à toutes les deux.
    Rebecca

    1. Je suis bien d’accord avec tout ce qui est dit dans ce commentaire, mais c’est ce que je dis pour aider ceux et surtout celles qui en ont besoin, il faut arrêter de favoriser ceux qui profitent du système pour ne pas travailler. Avant de distribuer des allocations, on devrait se renseigner sur la personne qui les demande.Le type qui s’arrange pour habiter chez sa mère, se met au chômage refuse toutes les propositions et ne paye pas pas la pension qu’il doit à la famille qu’il a plaquée, ne devrait pas être rétribué comme la mère de famille qui doit élever ses enfants et ne trouve pas de travail! Pas de généralité d’accord, mais une étude de chaque cas.

  2. labasoche dit :

    Cela démontre en effet l’esprit magouilleur d’une petite catégorie des français.
    Il y aura toujours malheureusement des profiteurs au sein de notre société qu’il faudra débusquer sans relâche.
    Cordialement.
    François-Mary
    journaliste au lepetitjournal de São Paulo

    1. Bien d’accord, il faut débusquer. Il y a plein de gens courageux en France que ceux-là soient aidés, oui, pas les profiteurs!

  3. Michel Neiman dit :

    Bravo Anna-Maria,mais on est encore loin du but,car les profiteurs auront toujours la majorite sur les payeurs!
    Amities.
    Michel

    1. Merci cher Michel de votre réponse à laquelle je dirai que c’est à nous d’arrêter de courber l’échine, ceux qui payent ne se plaignent pas, mais ont de la compassion pour ceux qui profitent du système ! C’est à nous de changer de mentalité!

  4. Bonjour ma chère amie, tu as raison ça bouge, mais l’adversaire est coriace et l’on marche sur des oeufs. Et je crains que les prochaines élections cassent le sursaut de ceux qui bossent et payent des impôts. Savais tu qu’il suffit de résider trois mois en France, même sans travailler, pour bénéficier de la CMU ? 100% de remboursements des soins.
    Je m’énerve. Bises. Maud

    1. Chère Maud
      Je ne savais pas ce détail, cependant vu le nombre de gens qui vont à l’hôpital, il faut croire qu’ils sont nombreux à bénéficier d’une assistance, même ceux qui ne sont pas malades le deviennent, juste parce que c’est gratos. Je pars une semaine et l’on se voit vite après. Baisers AM

Ecrivez votre commentaire puis appuyez sur le bouton en bas "laisser un commentaire"

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s